Quel est l’avenir de notre nourriture ?

D’ici 2050, la population mondiale atteindra les 10 milliards ce qui mène à la réflexion de la nourriture. Comment nourrir autant de monde avec les contraintes climatiques actuelles ? Des scientifiques se sont penchés sur la question et avancent des solutions sur le sujet. Vous pouvez rassurez vos amis et escortes sur le sujet. Voici comment se présente notre nouveau mode d’alimentation pour les années à venir. D’ailleurs, même si vous sortez avec Précieuse Danielle, les idées suivantes pourraient vous convenir.

Notre nourriture.

Moins de viande 

Si vous ne le saviez pas encore, sachez que notre mode d’alimentation actuelle est responsable de l’émission de 30% des gaz à effet de serre dans le monde. Parmi les premiers responsables, on pointe du doigt la production de viande. Pour illustrer, la production viande bovine nécessite plusieurs litres d’eau, des kilos de céréales et 20 fois plus de terre que la production de fèves. Vous y repenserez à deux fois avant de répondre à votre escorte qui a décidé de devenir végétarienne. Car ce mode d’alimentation présage notre nouvelle façon de manger dans les années à venir. Nous serons sensibilisés à réduire notre consommation de viande au profit d’autres types de produits. 

Du poisson et des insectes 

Nous privilégions la consommation de viande pour leurs apports en protéine. Sachant que nous en consommons déjà 50% de plus que nécessaire. De plus, les protéines d’origine végétale telles que les graines ou le soja, peuvent supplanter les apports que nous recherchons dans la viande. Pour les années à venir, le développement de l’aquaculture sera de plus en plus encouragé. Toujours afin de pallier à la consommation de viande, le poisson est une des alternatives les plus appréciées. Malheureusement, le monde actuel fait encore face à un problème de surpêche. A terme, on devrait pouvoir développer la filière de l’aquaculture pour réduire la pêche industrielle et rétablir l’équilibre en milieu marin. Par ailleurs, on en parlait depuis quelques années, les insectes ne tarderont pas à s’inviter dans nos assiettes. Si vous êtes septique à l’idée de manger des sauterelles et des criquets, sachez qu’ils sont très nutritifs et peuvent être très savoureux ! 

Belle femme en noir

Des champignons, des algues et autres

Si la consommation d’insectes vous étonne, vous n’êtes pas au bout de vos surprises. Pour les prochaines années, vous serez invité à explorer de nouveaux types d’aliments. Même si les champignons ne sont pas nouveaux pour la majorité d’entre nous, leur consommation sera de plus en plus encouragée. Ils apportent des nutriments importants dont notamment les protéines et la vitamine D. De plus, leur culture est simple et peut facilement s’intégrer dans l’agriculture urbaine. Car en effet, les nouveaux défis de l’agriculture actuelle consistent à désormais ne plus exploiter de nouvelles terres agricoles. Par ailleurs, on peut aussi envisager prochainement de consommer des algues qui sont déjà plébiscitées dans les pays asiatiques. A l’instar des champignons, elles contiennent beaucoup d’éléments nutritifs et semble faciles à cultiver. A priori, ces nouveaux types de nourritures ne nous semblent pas appétissants. Mais nous pourrons toujours compter sur la créativité des cuisiniers pour nous proposer un plat qui fait envie.